Share on Facebook

9 trucs pour ne pas s’empiffrer au buffet

Le temps des Fêtes rime généralement avec nourriture à volonté. Pour éviter les excès devant les buffets, voici neuf secrets qui vous permettront de contrôler vos envies.

1 / 9

1. Asseyez-vous loin des tentations.

Selon des études sur les habitudes alimentaires des clients de restaurants de style buffet, les gros mangeurs s’assoient là où ils voient la nourriture. Les consommateurs avisés s’assoient plus loin, pour ne pas être tentés. Vous devriez faire de même, en installant votre sac à main, votre pull ou votre veste sur un siège éloigné du buffet, bien avant que la nourriture n’y soit. Mieux encore, invitez des amis à vous rejoindre, afin de profiter de leur compagnie tout en grignotant.

2 / 9

2. Survolez la table des yeux avant de choisir.

Vous ne serez probablement pas premier en ligne pour le poulet au parmesan, mais ça ira. Évaluez le buffet et composez-vous une assiette selon vos besoins. S’il s’agit d’un repas, essayez de remplir la moitié de l’assiette avec des légumes ou une salade, ajoutez-y de petites portions de céréales et de protéines (viande, poisson, poulet, haricots). S’il s’agit d’une collation, repérez les bons produits, faibles en calories, en glucides et en matières grasses que vous pourrez manger davantage et choisissez une ou deux gâteries que vous savourerez en petite quantité.

3 / 9

3. Suivez la règle des deux articles.

La variété fait partie du plaisir lors des festins des Fêtes, mais elle favorise les excès. Maîtrisez votre consommation en ne mettant pas plus de deux aliments à la fois dans votre assiette. Utilisez la plus petite assiette disponible et mangez lentement. Grâce à cette méthode, appelée écogastronomie, vous absorbez beaucoup moins de calories qu’avec une grande assiettée avalée rapidement, et vous êtes rassasié.

4 / 9

4. Ne décorez pas votre assiette.

Décorez la maison, mais pas votre assiette! Vous priver de beurre, de Chantilly, de fromage râpé et de sauces peut vous éviter des centaines de calories vides. Si vous ne pouvez résister aux sauces, mettez-en quelques cuillerées dans une petite soucoupe. Trempez votre fourchette dans la soucoupe avant de piquer votre nourriture.

5 / 9

5. Repérez les meilleurs et les pires aliments de la fête.

Prenez un cocktail de crevettes (13 calories pour une grosse crevette avec sauce), de la dinde rôtie avec un peu de sauce aux canneberges (140 cal/portion), de la poitrine de poulet aux abricots (150 cal/portion), une salade verte, des légumes crus et grillés, un fruit frais. Évitez les légumes à la sauce crémeuse, les patates douces dans la guimauve et le sirop sucré, les boissons sucrées aux fruits, le punch, les noix et les croustilles (surtout avant le repas: l’apéro peut contribuer jusqu’à 90 % des calories prises lors d’une réunion de famille!).

6 / 9

6. Optez pour des douceurs petites, mais intenses.

Savourer une petite gâterie au goût intense et satisfaisant est un bon moyen de remédier à un vif désir pour les sucreries des fêtes. Parmi les petits choix de grande saveur: le carré au chocolat de 5 cm (115 cal), l’éclair miniature au chocolat (50 cal), la tranche de quatre-quarts de 5 à 7 cm (200 cal) ou 2 petits biscuits aux grains de chocolat (150 à 200 cal).

7 / 9

7. Gardez-vous de la place.

Un moyen éprouvé de réduire les calories et d’augmenter l’effet de satiété est de manger lentement. (Selon une étude, quelqu’un qui prend son temps absorbe 70 calories de moins et se sent 2 fois plus rassasié, qu’une personne qui mange vite.) Prenez de petites bouchées, mâchez bien, et déposez votre fourchette entre chaque bouchée.

8 / 9

8. Suivez la règle des trois bouchées.

Vos hôtes insistent pour que vous goûtiez au gâteau triple chocolat ou à leur fameuse lasagne? Acceptez une portion correspondant à trois bouchées, savourez-les, puis c’est tout. Des recherches ont prouvé que ce sont les premières bouchées qui procurent le plaisir gustatif.

9 / 9

9. Déjouez gentiment ceux qui insistent.

Si l’hôtesse ou tante Agathe insiste pour que vous preniez un carré de fudge maison ou de la pizza aux trois fromages, demandez-lui de vous l’envelopper pour la maison. Ne vous sentez pas coupable de le donner ou de le jeter. Si ça ne marche pas, prenez-en un tout petit morceau parce que «tout était si bon que je ne peux en prendre plus», et goûtez-y… en souriant.

Sur le même sujet:

8 trucs pour réduire vos portions

Qu’est-ce qu’une bonne portion?
5 aliments des Fêtes à manger sans culpabilité