Share on Facebook

6 façons d’identifier les aliments avariés

Bien que nous évitions à tout prix le gaspillage alimentaire, il arrive que l’on doive jeter des aliments. Voici quelques moyens simples d’identifier les aliments avariés, qu’il vaut mieux ne pas consommer.

1 / 7

À partir de quand les tomates deviennent-elles des aliments avariés?SPEEDKINGZ/SHUTTERSTOCK

Garder les restes de table pour un prochain repas est un excellent moyen de diminuer la facture d’épicerie et le gaspillage alimentaire. Mais qu’il s’agisse du chow mein de la veille ou des vestiges du festin des fêtes, tout a une durée de conservation limitée. En l’absence de date de péremption, il faut parfois mener une petite enquête pour déterminer la fraîcheur de l’aliment. Mais sachez que vous pouvez garder indéfiniment ces aliments non périssables.

Examinez, sentez et palpez. Cherchez toute présence des signes précurseurs de détérioration qui suivent.

2 / 7

On remarque une viscosité tangible sur les aliments avariés.HANDMADEPICTURES/SHUTTERSTOCK

Viscosité tangible

Des viandes pour le lunch ou un rôti de fête gluants au toucher ou recouverts d’une couche brillante devraient être jetés. Ce peut être aussi le cas des légumes, comme une salade détrempée, qui a visiblement perdu sa fraîcheur et ne devrait plus être consommée. Ne faites plus l’erreur de garder trop longtemps ces aliments!

3 / 7

On remarque une moisissure visible sur les aliments avariés.ARIENE STUDIO/SHUTTERSTOCK

Moisissure visible

Bien que peu ragoûtante, la moisissure est probablement l’indice le plus utile pour évaluer la fraîcheur des aliments. (Voici des conseils sur la consommation de fromages moisis.) De minuscules spores peuvent surgir et se propager rapidement sur les aliments périmés. Vérifiez non seulement la surface de l’aliment, mais aussi le dessous du contenant. La moisissure peut se développer au fond des contenants en plastique et des bocaux de verre.

4 / 7

On remarque une décoloration sur les aliments avariés.ANNA LO/SHUTTERSTOCK

Nourriture décolorée

Certains aliments, comme les avocats, se décolorent au contact de l’air, mais si des plats normalement colorés pâlissent ou prennent une nuance verdâtre, c’est le moment de vous en débarrasser.

Apprenez-en plus sur la véritable durée de conservation de ces aliments périssables.

5 / 7

On remarque une odeur de ranci sur les aliments avariés.IAKOV FILIMONOV/SHUTTERSTOCK

Odeur de ranci

Ce n’est peut-être pas le moyen le plus agréable pour estimer la fraîcheur d’un aliment, mais le nez dépanne en cas de doute. Si l’aliment a une odeur rance ou âcre, ou sent plus fort qu’au moment où vous l’avez réfrigéré, ne prenez pas de risque. Veillez à ne pas manger ces aliments après la date de péremption!

6 / 7

On remarque une texture douteuse sur les aliments avariés.AVILLFOTO/SHUTTERSTOCK

Texture douteuse

Si vous avez toujours un doute malgré une perfection apparente, examinez la texture de l’aliment. Si celle d’un fruit ou d’un légume semble se désagréger, ou si vos restes de pâtes s’agglutinent, le mieux serait de leur dire adieu.

Voici ce qu’il se passe quand on mange de la moisissure accidentellement.

7 / 7

On remarque des différences sur les restes congelés givrés quand les aliments deviennent avariés.MERRIMON CRAWFORD/SHUTTERSTOCK

Restes congelés givrés

Il serait prudent de bien examiner les restes qui ont été congelés pendant une longue période avant de les faire dégeler. Le givre et les cristaux de glace ne les rendent pas obligatoirement incomestibles, mais peuvent affecter leur saveur et leur texture. Voici la bonne façon de congeler les plats.

Il est toujours conseillé d’avoir une approche sécuritaire avec les aliments. Notre diction: «Dans le doute, jetez!»

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest!

Taste of Home
Contenu original Taste of Home