Share on Facebook

10 trucs pour diminuer sa consommation d’essence

Voici comment diminuer sa consommation d’essence (et ses émissions polluantes) d’un quart, voire de moitié. Cela signifie, pour une voiture compacte qui roulera 20 000 km dans l’année, une économie annuelle de 300$ – soit plus ou moins le paiement mensuel d’une voiture en location.

1 / 10
Comment épargner un cinquième de son carburant? En respectant les limites de vitesse.Shutterstock

Comment économiser facilement 20%

Comment épargner un cinquième de son carburant? En respectant les limites de vitesse. L’équation est incontournable: rouler à 120km/h plutôt qu’à 100km/h fait grimper la consommation d’essence de 20%. Un véhicule moyen qui parcourt 100 kilomètres d’autoroute tous les jours de la semaine économise près de 50$ par mois… sans compter la possible contravention pour excès de vitesse. Le régulateur de vitesse peut vous aider à maintenir la vitesse légale.

Il existe d’autres façons d’économiser: voici 12 trucs pour réaliser des économies en voyage.

2 / 10
Pour limiter sa consommation d'essence, on privilégie l’autoroute… ou pas.Shutterstock

On privilégie l’autoroute… ou pas


Les cotes officielles de Ressources Naturelles Canada (Énerguide) le prouvent: conduire sur autoroute exige un tiers, voire jusqu’à la moitié moins d’essence que conduire en ville. Cela dit, si la circulation y est particulièrement fluide, c’est la conduite en milieu urbain qui offre davantage d’occasions de réduire sa consommation. Mais c’est à condition de rouler à basse vitesse et de limiter au maximum les freinages et accélérations (deux ennemis de l’éco-conduite qui font grimper la facture de carburant de près de 40%).

Envie de prendre la route? Choisissez parmi ces 30 voyages de rêve en mode économique!

3 / 10
Pour limiter sa consommation d'essence, il faut savoir anticiper.JimAK_Photo

L’anticipation est maîtresse


Une vitesse stable est un gage de modération. La règle d’or pour y parvenir: on anticipe les mouvements de la circulation et on conserve ses distances avec les autres véhicules. Les experts recommandent de compter de deux à trois secondes d’écart avec l’automobile devant. Ça freine? On voit venir, on lève simplement le pied et on n’aura probablement même pas à freiner.

Assurez-vous de savoir quelle est la meilleure option entre acheter ou louer une voiture.

4 / 10
Pour limiter sa consommation d'essence il faut éviter les bouchons.Marc Bruxelle / Shutterstock.com

On évite les bouchons


Les bouchons de circulation mettent à mal la patience des automobilistes… et la consommation de leurs véhicules. Après seulement cinq minutes de quasi-sur-place, l’ordinateur de bord d’une berline qui affiche 7,5L/100km en conduite normale peut facilement grimper jusqu’à 9L/100km, dit CAA-Québec. Pour éviter la congestion, on planifie ses déplacements avec les bulletins de circulation (Québec51, Google ou Waze).

Idéalement, on opte pour des routes moins encombrées ou on emprunte les transports en commun. Quand c’est possible, on reporte son excursion à une période moins achalandée.

Suivez ces 8 trucs pour garder votre sang froid et survivre à l’heure de pointe.

5 / 10
Des pneus sous-gonflés augmentent la consommation des véhicules.David Edelstein

Climatiseur ou fenêtres ouvertes?


Le climatiseur fait augmenter la consommation en carburant d’environ 20%. Pour aérer l’habitacle automobile, mieux vaut donc ouvrir les fenêtres. Même si cette ventilation naturelle crée de la résistance à l’air, à 65km/h, elle est jusqu’à 4 fois plus économique pour une automobile – et jusqu’à 7 fois pour un utilitaire ou une camionnette, des véhicules à la silhouette peu aérodynamique.

Cela dit, une étude américaine de l’Oak Ridge National Laboratory a révélé que pour les voitures dont le profil est davantage effilé, utiliser le climatiseur à vitesse d’autoroute peut être de 5% moins «pénalisante» que de laisser les vitres baissées. Avec, en prime, le confort et le niveau sonore améliorés…

Renseignez-vous sur votre filtre à air pour améliorer le chauffage et la climatisation de votre auto.

6 / 10
Le climatiseur fait augmenter la consommation en carburant d’environ 20%. Daniel Krason

Garder ses pneus bien gonflés – au gré de Mère Nature


Des pneus sous-gonflés augmentent la résistance au roulement et, par conséquent, la consommation des véhicules. Ce gaspillage coûte annuellement près de 650 millions de litres de carburant aux automobilistes canadiens, estime l’Office de l’efficacité énergétique du Canada.

Quatre livres de pression en moins, cela équivaut au gaspillage de deux pleins d’essence par année. En plus d’influer sur l’aptitude à freiner et l’usure prématurée de ces pneumatiques qui, pourtant, coûtent la peau des fesses. Principal responsable de la pression qui chute? La température: une baisse de 6 degrés Celsius fait perdre environ 1lb-po2 (7 kPa).

On vérifie donc régulièrement que soit maintenue la recommandation du fabricant – sans oublier la roue de secours. Cette vérification doit s’effectuer lorsque les pneus n’ont pas roulé depuis au moins quatre heures.

7 / 10
Une voiture maintenue en bon état mécanique consomme beaucoup moins.Shutterstock

Les avantages d’un bon entretien


Une voiture maintenue en bon état mécanique consomme moins – beaucoup moins. Les chiffres les plus conservateurs font état d’une économie d’essence de 15%, soit près de 350$ épargnés chaque année à la station-service pour une berline intermédiaire.

Certaines composantes ont plus d’impact que d’autres: une sonde à oxygène défectueuse peut faire grimper la consommation – et la pollution – de 40%. Les vérifications et les inspections recommandées sont énumérées dans le manuel du propriétaire. On respecte à la lettre ce carnet d’entretien et, en raison des conditions hivernales propres au Québec, on choisit les intervalles «intensifs» plutôt que «réguliers».

Évitez ces 10 choses qui endommagent votre auto!

8 / 10
Se laisser aller au point mort n’épargne pas le carburant, bien au contraire.Pook_jun

Le mythe du point mort…


Se laisser aller au point mort n’épargne pas le carburant, bien au contraire. Les véhicules d’aujourd’hui sont conçus pour que leur alimentation soit coupée, donc nulle en décélération… Mais pas lorsqu’ils roulent au neutre. Pour s’en convaincre, on jette un œil à la consommation instantanée affichée au tableau de bord avec vitesse engagée, puis sans vitesse engagée. Et on se rappelle que la manœuvre «au neutre» est déconseillée par les experts en sécurité routière.

9 / 10
On n’épargne pas de carburant en accélérant doucement pour rejoindre sa vitesse de croisière.Shutterstock

… et celui de la douce accélération


Autre mythe qui a la vie dure: celui de la douce accélération. Pourtant, on n’épargne pas de carburant en accélérant doucement pour rejoindre sa vitesse de croisière. Au contraire, on étire ainsi la demande en énergie. Mieux vaut accélérer franchement, mais pas trop non plus. Idéalement, on presse la pédale de l’accélérateur aux deux tiers.

Inspirez-vous de ces 13 secrets des meilleurs conducteurs automobiles.

10 / 10
Pour chaque 50 kilos supplémentaire que doit transporter un véhicule moyen, sa consommation augmente de 2%.Fongbeerredhot

Le poids, cet ennemi


Pour chaque 50 kilos supplémentaire que doit transporter un véhicule moyen, sa consommation augmente de 2%. On retranche donc tout ce qui n’est pas nécessaire, à commencer par les porte-bagages de toit: ils sont lourds et peuvent sérieusement entraver le dynamisme de la voiture. Certains automobilistes qui ne conduisent jamais plus d’un passager font tellement la guerre au poids qu’ils retirent la banquette arrière: ces 30 kilos en moins leur font épargner annuellement de 20$ à 30$ en carburant…