Share on Facebook

13 choses que les bibliothécaires ne vous disent pas

Le bibliothécaire derrière son comptoir est une source infinie d’information. Engagez la conversation et découvrez les secrets de la bibliothèque!

1 / 13
Rangée de livres à la bibliothèque: un utilisateur prend un ouvrage.Morakot Kawinchan

Ce que tout le monde lit

Quels sont les livres les plus populaires ? «La série des Harry Potter », répond Bill V., bibliothécaire à la bibliothèque publique de Toronto. Les films récents sont également très demandés, ajoute-t-il.

Lire également : Livre : 15 classiques à lire (ou à relire!)

2 / 13
De bons conseils à prodiguerStock-Asso/Shuttterstock

De bons conseils à prodiguer

Les bibliothécaires n’ont pas tout lu et, forcément, certains genres ne les intéressent pas. «L’important, c’est de mettre le bon livre entre les bonnes mains. Même si je ne suis pas fan des romans à l’eau de rose, je peux en conseiller un», dit Dominique Bilodeau, bibliothécaire à la Bibliothèque de Québec.

Lire également : 6 trucs pour apprendre aux enfants à se relaxer

3 / 13
Ils aiment partager leur savoirRawpixel.com/Shutterstock

Ils aiment partager leur savoir

Votre question ne porte pas sur un ouvrage ? N’hésitez pas. Les bibliothécaires sont de bon conseil pour vos recherches historiques et généalogiques ; ils vous aideront volontiers à mettre en forme votre C. V.

4 / 13
Pas trop de silence S.V.P.Solis Images/Shutterstock

Pas trop de silence S.V.P.

« Personnellement, j’aime quand ça parle et que c’est vivant, admet Dominique Bilodeau. Il faut garder des zones de quiétude, mais on peut accepter un peu de chaos par endroits. Le défi, c’est de satisfaire ceux qui veulent parler et ceux qui viennent pour avoir la paix. » Certains espaces sont réservés à l’étude silencieuse, mais d’autres sont prévus pour le jeu vidéo, le bavardage et même pour grignoter.

5 / 13
Emprunter c’est gratuit! SERGEY NIVENS/SHUTTERSTOCK

Emprunter c’est gratuit!

Les bibliothèques publiques possèdent un peu plus de deux documents par habitant – c’est beaucoup de livres, DVD, CD, magazines et jeux, et c’est souvent gratuit. « Songez à l’argent que vous dépensez tous les mois en films, en jeux vidéo et en musique », dit Michael Eaton, bibliothécaire à Edmonton.

6 / 13
La chute à livre n’est pas une poubelleBlend Images/Shutterstock

La chute à livre n’est pas une poubelle

Soyez respectueux : attention à ce que vous mettez dans la chute à livres. « Y retrouver des bouteilles d’alcool est un classique, raconte Dominique Bilodeau. Un jour j’y ai même trouvé une chaussure. »

7 / 13
Des livres à donner?Tyler Olson/Shutterstock

Des livres à donner?

Cela dit, la chute à livres accueille également vos dons. Les bibliothèques sont toujours disposées à recevoir de nouveaux documents, mais certaines préfèrent que vous les apportiez directement au comptoir.

8 / 13
Un laboratoire pour les esprits créatifsGaudiLab/Shutterstock

Un laboratoire pour les esprits créatifs

De nombreuses bibliothèques installent des «laboratoires ouverts», un espace de fabrication qui propose matériaux, équipements et outils pour des projets personnels : imprimante 3D, table de montage vidéo, scanneurs, caméra et autres tablettes graphiques sont à votre disposition !

9 / 13
La toute puissance du bibliothécairewavebreakmedia/Shutterstock

La toute puissance du bibliothécaire

La plupart des bibliothécaires ont un grand pouvoir discrétionnaire : ils peuvent annuler une amende. Si vous avez une bonne raison pour le retard ou si vous vous confondez en excuses, ils peuvent l’effacer en un clic.

10 / 13
Un lieu d’échange et de partageMonkey Business Images/Shutterstock

Un lieu d’échange et de partage

De nombreuses bibliothèques offrent des services aux Néo-Canadiens, comme des ressources pour l’apprentissage de l’anglais ou du français. La Grande Bibliothèque de Montréal offre par exemple des ateliers de conversation et de francisation animés par les bénévoles de l’organisme Les Amis de BAnQ.

11 / 13
Prenez bien soin des livresMaeManee/Shutterstock

Prenez bien soin des livres

« Tenez-les le plus loin possible des sources d’eau», conseille Dominique Bilodeau, qui rappelle que lire dans son bain n’est pas une bonne idée. Vous partez en vacances ? Pourquoi ne pas prendre un livre numérique, plus résistant que le papier !

Lire également : 5 pistes pour organiser votre bibliothèque

12 / 13
Des marque-pages insolitesAriyaporn chumkong/Shutterstock

Des marque-pages insolites

Vérifiez bien les livres avant de les rendre. Vous seriez étonné par le nombre de gens qui utilisent leur carte de crédit comme marque-page. D’autres choix surprenants : une ordonnance non utilisée, un pansement, un billet de hockey ou de concert, des documents officiels, des relevés de compte, une photographie, des notes et même de l’argent.

13 / 13
Découvrez une collection numérique internationaleHQuality/Shutterstock

Découvrez une collection numérique internationale

N’oubliez pas que votre bibliothèque a également une importante collection numérique. Il est possible d’écouter de la musique en streaming, de télécharger des MP3 et de lire des journaux du monde entier, rappelle Michael Eaton.

 

Vous aimerez aussi :

Engager un conseiller financier et planifiez votre avenir financier

9 résolutions à prendre ce printemps

9 bienfaits incroyables de la musique

Tiré du magazine Sélection du Reader’s Digest, mai 2017